L’UNSPIC conduit, avec ses partenaires, l’Assemblée des Communautés de France (AdCF) et Espelia, un projet relatif à la performance dans les services publics locaux, qui donnera lieu à la publication d’un guide ainsi qu’à la réalisation d’un site internet détaillant les enjeux de la performance par secteurs (eau, déchets, transports, restauration collective).

Principaux enseignements
Ce questionnaire révèle que pour les trois quarts des répondants, la notion de « performance » renvoie à la qualité de service rendu. 48 % la considère comme nécessaire et 38 % comme une évidence.

La moitié des répondants estime que leur collectivité est dotée d’une bonne culture de la performance.

L’accent a été plus souvent mis sur les moyens à consacrer à l’atteinte de la performance, mais plus rarement sur la définition d’objectif ou sur son contrôle.

Près d’un quart des répondants estiment n’avoir rien mis en place pour atteindre la performance.

La connaissance du service reste un enjeu fort : les trois quarts des répondants indiquent disposer de données de qualité, disponibles et complètes pour une partie des services seulement.

La définition d’objectifs à atteindre est considérée comme la meilleure façon d’exprimer la performance des services publics.

La mise en cohérence de ces objectifs avec la stratégie politique est considérée comme le meilleur levier d’atteinte de la performance.

Le principal frein réside cependant dans le manque d’ingénierie humaine et d’organisation des services.

Lire l’intégralité de l’enquête

 

Articles en lien :

La performance des services publics fait son chemin dans les intercommunalités, Banque des territoires, 8 octobre 2019

Services publics intercommunaux, objectif performance, la Gazette des communes, Octobre 2019

Retrouvez l’intégralité de l’étude sur le site de l’UNSPIC